Le monument aux morts


Après la guerre, afin de rassembler la population autour du souvenir de ceux qui ne reviendront plus vivre dans la commune, et de la faire ainsi participer au travail de deuil des familles, on érigea des édifices pour honorer la mémoire de leurs concitoyens «Morts pour la France», nés ou domiciliés légalement en dernier lieu dans la commune.

DSCN2332


Le projet

Pour mener à bien ce projet d’édifice, les habitants de Charrin nommèrent un Comité, composé du Colonel LAVAIVRE et des mutilés de guerre FRESSANCOURT, GAILLARD et GUENEAU.

C’est le projet proposé par Charles BRAZEAU qui fut retenu (cet architecte avait aménagé le salon de réception de l’Hôtel de Ville de Nevers, ainsi que le théâtre, et il avait érigé plusieurs autres Monuments aux Morts dans la Nièvre).

Le devis, comprenant  le soubassement et le monument en pierre de taille de Taingy 1er choix, pour la somme totale de  3452.90 francs, fut approuvé par la Préfecture le 22 décembre 1920.


L’inauguration

Les membres du Comité s’acquittèrent efficacement de leur mission, puisqu’un an plus tard, le 18 décembre 1921, le Monument aux Morts de Charrin fut inauguré et ensuite remis au Conseil municipal.

 

Un commentaire sur “Le monument aux morts

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s