1915



JANVIER

C’est un zouave, Jean BLOND, qui est blessé mortellement le 15 à Roclincourt dans le Pas-de-Calais.

FÉVRIER

François JAILLOT, sergent au 256ème Régiment d’Infanterie, meurt le 17 dans l’Ambulance 1/58 à Sailly-Labourse, toujours dans le Pas-de-Calais.

MARS

Ce mois-là Charrin paye à cette guerre un tribut de deux hommes : François BOUILLÉ le 10 et Gilbert PION le 28. Le premier est mort devant Notre-Dame de Lorette et le second dans l’Ambulance 2/58 à Moosch (Alsace).

AVRIL

Verra deux morts sur le Front Est : Louis Etienne MARION le 6 à Pareid et Adrien PINOT le 26 au Bois d’Ailly.

MAI

Louis DEZE, dit Francis et Jacques BOURGEOIS, caporal, périssent le 9 et le 13, à Neuville-Saint-Vaast. Le 25, Charles GENOUX, âgé de 24 ans, né à Saint-Germain-Chassenay, est le troisième mort tombé au Bois d’Ailly depuis le début de la guerre. Le même jour, Louis Ferdinand LUCAS disparaît à Aix-Noulette (Pas-de-Calais). Jacques MONNOT, originaire de Saint-Aubin-des-Forges, succombe le 28 à Ablain-Saint-Nazaire.

JUILLET

Jean DESVAUX disparaît le 1er du mois à Ablain-Saint-Nazaire, Louis ROBIN le 7 à la Tête à Vache, au sinistre Bois d’Ailly. Le 21, Pierre CHATELAIN, transporté à l’Hopital Auxiliaire n° 14 aux Marches en Savoie, ne survivra pas à ses blessures.

SEPTEMBRE

Charles ROBIN, sergent au 160ème RI, décède des suites de ses blessures au Fortin de Beauséjour dans la Marne le 25, journée la plus meurtrière du conflit. Le 26, Auguste GUICHARD reçoit un coup de feu à Souchez dans le Pas-de-Calais. Tous les deux étaient originaires de Cercy-la-Tour.

OCTOBRE

Le 3, Jean PROVOST, de Lanty, périt sous un éboulement provoqué par l’éclatement d’une bombe à la Tête à Vache.

NOVEMBRE

Auguste BERRY, caporal au 213ème RI, décède le 11 à l’Hôpital Temporaire du Thillot dans les Vosges, après avoir contracté la fièvre typhoïde en service.

DÉCEMBRE

Nicolas CHARRIER, blessé au Bois d’Ailly, ne survivra pas à ses blessures et mourra le 4 à l’Hôpital mixte de Commercy dans la Meuse. Auguste LENOIR sera tué à l’ennemi le 7, dans la Marne.

On dénombre 20 morts en 1915.

Un commentaire sur “1915

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s