U comme Uniforme


« Plus on se croit beau, mieux on se bat. » Général François du Barail.

C’est l’invention de la poudre sans fumée qui change le visage de la guerre. Avant pas besoin de se cacher, le champs de bataille devient très vite un énorme brouillard.
En 1912, la tenue traditionnelle du fantassin est composée de la capote bleue et du pantalon rouge, symbole de la Nation depuis le XIXe siècle et ce n’est finalement qu’à la veille de la Première Guerre mondiale que l’uniforme neutre est adopté.

« Le pantalon garance c’est la France. » Eugène Étienne, Ministre de la Guerre.

C’est la couleur bleu horizon qui est choisie : sur le champ de bataille horizontal, il est censé faire disparaître les soldats dans l’horizon bleu du ciel. L’expression « être un bleu » qui fait allusion aux blouses bleues des nouvelles recrues est renforcée puisque ce sont les derniers enrôlés qui sont les premiers équipés de cet uniforme. Malheureusement, il est trop tard pour confectionner de nouvelles tenues pour toute l’armée. Les premiers fantassins partent donc au front en rouge. Les tenues neutres arrivant trop doucement, des surpantalons bleus sont portés pour plus de discrétion.


Nos poilus charrinois ont porté différents uniformes suivant leur corps d’enrôlement.

L’infanterie :

Le plus grand nombre d’entre faisait partie de ce corps d’armée..


La Cavalerie :

Gabriel André LORIOT a porté la tenue de cavalier de remonte.
Au moins jusqu’en 1915, les hommes de la Remonte portent un dolman en drap bleu foncé, avec des brandebourgs blancs

Marie Joseph Hector Louis LAVAIVRE est affecté au début de la guerre au 26ème régiment de Dragons.


L’Artillerie :

Pierre MONTARON était maître-pointeur.
Jean-Marie Joseph PICAUD, François Agnan MAGNI et Joseph GUICHARD étaient canonniers.
Ils ont portés l’uniforme des artilleurs.


Les Chasseurs à pied et alpin :

Louis BERGER, André MONTARON, Louis BROCHARD, Louis MÉNARD, Charles Gustave DURAND et Louis Ferdinand LUCAS se sont engagés dans des bataillons de chasseurs à pied.

Marie Joseph Hector Louis LAVAIVRE a changé d’arme durant la guerre et est passé au 12ème Bataillon de Chasseurs Alpins.


L’armée d’Afrique :

Jean BLOND et Joseph Marie BRISSON ont fait campagne au 3ème Régiment de Zouaves et au 3ème Régiment de Marche de Zouaves.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s